L'INDE PANDA

NUMERO DEUX

 

 

 

 

 

 

Vous ne connaissez toujours pas L'Indé Panda ?

Rassurez-vous, ce second numéro vous donnera l'occasion de vous rattraper !

Dans la continuité de notre démarche à promouvoir les auteurs indépendants, et fort de l'enthousiasme suscité par notre premier numéro (paru le 1er octobre dernier), ce magazine a pour vocation de vous faire découvrir, gratuitement, des nouvelles sélectionnées avec soin par notre comité de lecture.

Nous vous invitons cette fois encore à entrer dans l'univers de ces nouvelles plumes, et à vous laisser surprendre par cette palette de genres.

Pour ceux qui connaissent déjà L'Indé Panda, nous espérons que ce second numéro vous plaira tout autant que le premier !



Au sommaire :

Je m'appelle Marion - Solenne Hernandez
L'Aurore du rock and roll - Selma Bodwinger
La belle retraite - Khalysta Farall
La sirène - Nathalie Bagadey
S.O.S. - Jeanne Sélène
Le petit chat est mort - Nicolas Chevolleau
Le seigneur du château - Patrice Dumas
Le Vagabond - Alan Spade
Les vacances de Madame Michard - Hélène Ourgant
À l'abri - Éric Abbel
Le Voyage - Cindy Costes

 

 

**************************

 

Toujours à la pointe de la rapidité, je vous livre aujourd'hui, fin décembre 2017, un petit billet sur un Indé Panda édité début décembre 2016....... oups!

 

L'Indé Panda, je ne vais pas vous redire ce que je pense du concept, vu que je vous ai déjà fait un petit topo là dessus lors de ma lecture du premier numéro.

On va parler directement du contenu.

Très bon j'ai trouvé. Ainsi qu'un peu étrange dans la proposition des "nouvelles plumes". Il s'agit de promouvoir des auteurs inconnus, or, certains des auteurs de ce numéro n'étaient pas inconnus vu qu'ils figuraient déjà au sommaire du premier numéro. En soi, bon, ce n'est pas bien grave me direz-vous puisque je les ai trouvés bons une fois, je les trouve bons une deuxième fois, mais pour ce qui est de faire tourner les talents, pour le coup, ça fait un peu réchauffé : on prend les mêmes et on recommence.

Evidemment, j'ai bien conscience de chipoter en écrivant ça. Si j'étais moi même auteure indépendante, je serais hyper méga ravie d'avoir été choisie une deuxième fois... Surtout que ce n'est pas parce qu'on est édité deux fois dans un recueil de nouvelles qu'on va soudain atteindre les niveaux de vente d'un Chattam ou d'un Musso.

 

J'ai aussi été un peu gênée par le "format" des nouvelles.

Onze nouvelles en tout.

Dix d'entre elles sont plutôt courtes et peu mouvementées. La onzième (celle d'Alan Spade) est hyper longue et hyper mouvementée. Si encore au moins elle avait été positionnée en dernière position, genre apothéose du truc quoi, mais là, non, après "le vagabond" il y avait encore trois nouvelles. Perso ça m'a cassé le rythme grave! J'étais bien dans ma lecture, mon petit rythme pépère de croisière, ça se lisait trankilou cet indé panda, sur des sujets assez communs genre vie de tous les jours, et paf! me voici embarquée sur un train, avec des tueurs, des tueries, un peu de magie, et ça dure, et ça dure, et ça dure... Et puis après, retour aux nouvelles "communes".  J'ai eu du mal à me remettre dans le bain.

 

mais je le répète : c'était vraiment très très bien comme nouvelles!!!!