MISS PEREGRINE ET LES ENFANTS PARTICULIERS

 

Ransom RIGGS

 

 

 

 

peregrine

 

 

Jacob Portman, seize ans, écoute depuis son enfance les récits fabuleux de son grand-père. Ce dernier, un juif polonais, a passé une partie de sa vie sur une minuscule île du Pays de Galles, où ses parents l'avaient envoyé pour le protéger de la menace nazie. Le jeune Abe Portman y a été recueilli par Miss Peregrine Faucon, la directrice d'un orphelinat pour enfants "particuliers". Abe y côtoyait une ribambelle d'enfants doués de capacités surnaturelles, censées les protéger des "Monstres".


Un soir, Jacob trouve son grand-père mortellement blessé par une créature qui s'enfuit sous ses yeux. Bouleversé, il part en quête de la vérité sur l'île si chère à son grand-père. En découvrant le pensionnat en ruines, il n'a plus aucun doute : les enfants particuliers ont réellement existé. Mais étaient-ils dangereux ? Pourquoi vivaient-ils ainsi reclus, cachés de tous ?

 

 

************************************

 

Un message sans photo, j'ai un problème de plug-in avec mon adobe...

 

Les Enfants Particuliers, j'en ai entendu parler pour la première fois avec Tim Burton et son film. Ca avait l'air bien sympa. Mais comme d'habitude, avant d'aller voir le film, j'ai voulu lire le livre. En regardant les interviews de Burton, j'avais cru comprendre que Les Enfants Particuliers était un bouquin qu'il avait adoré lire quand il était gamin. Quand après quelques minutes de lecture, je me suis rendue compte que le héros, Jacob, avait un téléphone portable en poche et envoyait des sms avec, j'ai compris que quelque chose m'avait échappé. Moi qui m'enthousiasmais à l'idée de lire de la littérature un peu vieillote, j'ai vite déchanté. M'enfin bon, maintenant que le bouquin était acheté, je n'allais pas le jeter (car oui messieurs-dames, oui, je l'ai acheté en vrai livre, avec du papier!!! oui oui oui!!!)

 

Jacob est donc un jeune ado, un peu solitaire, avec un grand-père qui le gave d'histoires farfelues depuis son plus jeune âge. Quand il était gamin, les histoires de papy, ok, merveilleux on y croit. Puis Jacob a grandi, et les histoires de papy, c'était comme la légende du père Noël, rien de vrai là-dedans. Et papy qui se vexe quand on lui dit que non c'est pas vrai. Du coup, ben, seule explication : papy décaroche grave. Choc des générations......

Mais Jacob reste néanmoins proche de son grand-père. Jusqu'au jour où Abe lui téléphone et semble limite paniqué, genre "ils arrivent". Jacob qui était au taf quitte donc son poste pour aller voir son dingo de grand-père. Et là, surprise, pas de grand-père à la maison, en revanche un rude bordel et des traces de sang. Jacob part à sa recherche et finit par le retrouver pas très loin de là, raid mort. A priori à demi bouffé par des chiens errants. Gore. Les Enfants Particuliers est un bouquin jeunesse je le rappelle, perso, j'ai trouvé ça un peu too much comme mort pour des gamins. Ensuite, vous me direz que les gamins de maintenant, hein, mis à part si on les élève chez les Mormons, ils vont plutôt trouver que papy bouffé par des chiens c'est plus cool que gore...

Jacob est bien sûr sous le choc et commence à tomber en déprime. A tel point que ses parents l'envoient chez le psy. Ce que Jacob encaisse assez mal, mais pendant ce temps-là, au moins, on lui fout la paix.

En fouillant dans les affaires de son grand-père, Jake découvre tout un tas de photos illustrant les histoires de papy. Des histoires où il lui racontait les talents de ses amis particuliers : un enfant invisible, une fille à la force herculéène, une autre qui peut s'envoler dans le ciel comme un ballon gonflé à l'hélium... Et si finalement c'était vrai? Hum, non, les photos ont l'air quand même truquées. Pfff, sacré grand-père. Jacob trouve un renseignement pouvant le mener là où son grand-père aurait soit disant passé sa jeunesse parmi ces enfants particuliers. Une petite île près du Pays de Galle. Il en parle à son psy. Contrairement à ce qu'on pourrait penser, non seulement le psy ne se paie pas sa tête mais en plus, il l'encourage vivement à suivre ce chemin vers le passé....

Le jeune Jacob part donc accompagné de son père vers cette île.

Après quelques jours de visites en long et en large dans l'île, Jacob finit par découvrir et rencontrer le passé de son grand-père. Et c'est le choc. Ainsi donc papy ne décarochait pas. Il disait la vérité. Commence l'aventure. Commencent les rencontres passionnantes et passionnées. Une aventure dangereuse. Des rencontres dangereuse également...

 

Perso, je n'ai pas été super emballée par cette lecture. C'est sympa, hein, mais l'histoire est assez visuelle et la narration n'est à mon avis pas assez descriptive. C'est un peu plat. Bon, ensuite, c'est du "jeunesse", trop de description et les gamins vont vite en avoir marre et fermer le bouquin. C'est sûrement pour cela que le bouquin est truffé de photos des enfants particuliers. Plutôt que de les décrire sous toutes les coutures, autant les montrer. Bonne idée. Du moins en livre papier, oui, c'est une bonne idée. Mais moi vous me connaissez, je suis hyper à fond dans les bouquins numériques, donc au bout de quelques chapitres, tourner de "vraies" pages, ça m'a vite saoulée, alors zou, achat en kindle. Et les photos sur liseuse, c'est franchement nul. On ne peut pas les agrandir, elles sont toutes petites sur l'écran, et franchement, on ne voit rien. Laborieux quoi. Du coup j'ai passé mon temps à aller de la liseuse au livre. Ca tournait un peu au ridicule, ha ha ha...

La narration m'a donc semblée assez plate. Et l'histoire également. Un peu plate. Un petit manque de punch on va dire. C'est le problème quand on a pour référence "jeunesse" un certain Harry Potter, on s'habitue à un rythme nettement plus speed.