LES COSTELLO

 

épisode 1 - saison 1

 

Dans lequel un mec de la ville découvre

(un peu) trop tard

les joies de la campagne...

 

 

Par Laurent BETTONI

 

 

 

 

costello 1

 

 

 

 

 

Présentation de l'éditeur

 

SAISON 1 - ÉPISODE 1

Premier contact avec les Costello, une famille pour le moins atypique.




LES COSTELLO, UNE SÉRIE MORDANTE



Au fil des épisodes, suivez les heurs et malheurs d’une famille (dé) composée de déménageurs-brocanteurs suceurs de sang qui habitent sous le même toit et qui adorent se détester.



Vivant d’arnaques minables et de bricole, les Costello se situent loin, très loin, de l’idée qu’on se fait ordinairement des vampires, nobles, élégants et raffinés. Eux sont plutôt affreux, sales et méchants.



Ces voleurs de poules, tombés en disgrâce, n’appartiennent plus depuis des lustres à la caste supérieure de leur espèce. Ils cherchent par tous les moyens à récupérer leur fortune et leur grandeur, perdues au cours des siècles.



Dans leurs tentatives approximatives de redorer leur blason, ils vous feront toujours rire, parfois pleurer et souvent réfléchir sur la condition (in) humaine.




- Une série littéraire conçue comme une série télé


- 1 épisode = 20 minutes de lecture


- 1 nouvel épisode le 15 de chaque mois

 

************************************

 

 


Mon premier contact avec les Costello a eu lieu sur le blog de Totalybrune (hello Taylor!). Une histoire de vampires qui se lisait comme un feuilleton, je trouvais ça super marrant et original. Avec la sortie d'un nouvel épisode tous les 15 du mois, ça faisait "rendez-vous". J'aimais bien. Et puis, ça ramenait un peu à ce qui se faisait dans le passé, quand les auteurs écrivaient des historiettes dans les journaux pour vivre (Maupassant me vient tout de suite en tête). Si on aimait l'auteur, on attendait sa nouvelle avec impatience (du moins j'imagine, j'étais pas née hein!). Là, on attend une nouvelle numérique avec impatience...... changement d'époque!

 

Les Costello, ce sont une grande famille de vampires, qui vivent tous ensemble, et exercent le métier de brocanteurs déménageurs (oui, pourquoi pas?). A priori, ils s'entendent plus ou moins bien, c'est ce que j'en ai conclu à la lecture de la quatrième de couv et du résumé de l'éditeur. En fait, dans cet épisode 1, on ne voit pas trop de tensions. On a surtout une première présentation de quelques personnages. L'aieule, Augusta Costello, grand-mère pétomane, qui pour l'instant a l'air de chapeauter un peu toute la famille. Giovanni, fils d'Augusta, qui parle peu mais à qui tout le monde obéit. Paolo, le fils de Giovanni. Louisa, fille de Giovanni. Dante, père de l'épouse de Giovanni, vieux vampire dont la passion dans la vie est de s'enguirlander avec Augusta. Marco, fils de Dante, le maillon faible, assez con-con la praline. Et puis aussi les futurs clients de nos déménageurs brocanteurs : Bertrand et Vanessa Dubreuil, un couple qui a de la thune et adore s'envoyer en l'air, Monsieur est avocat d'un mafieux russe, Madame est femme au foyer (avec un mari pété de blé, pourquoi travailler??)

 

Au premier abord, ça m'a l'air d'être une bien grande famille, je sens que je vais vite m'emmêler les crayons pour me souvenir de qui est qui au fil des mois!!!!! hi hi hi!!!! Mais je devrais vite m'y faire, pour l'instant, pas trop d'attente entre chaque épisode, car vu que j'ai un train de retard, Laurent Bettoni en est déjà à l'épisode 4.

 

Pour ce qui est de l'écriture, c'est assez curieux. Le style est clair, familier, avec parfois des termes qui m'ont fait sourire (genre des mots comme "loucedé" où je pensais qu'il n'y avait que Frédéric Dard et mon père pour les utiliser!!). Mamie Augusta est loin de la mamie qui tricote gentiment sa layette, car elle a un vocabulaire assez imagé. C'est amusant de mettre ce genre de vocabulaire dans la bouche d'une p'tite vieille... En tout cas, la narration va vite. Il n'y a pas de temps mort. Ca donne vraiment une impression de "sur le vif" qui cadre bien avec l'idée "feuilleton" de l'histoire.

 

Un épisode par mois. Une saison par année. Plusieurs saisons de prévues. Reste à voir comment ça va se poursuivre. Pour l'instant c'est pas mal, mais un premier épisode c'est toujours très accrocheur. Les feuilletons, tout du moins à la télé, ça s'essoufle au bout d'un moment.........

 

Suite au prochain épisode!!!!